L’église du 12e Siècle de Saint Romans Les Melle

Un des monuments à découvrir à Saint Romans Les Melle : L’église du 12e Siècle

L’église, mentionnée pour la première fois au début du 12e siècle et relevant de l’abbaye Saint-Cyprien de Poitiers, a probablement été reconstruite au cours du 12e siècle, date de deux inscriptions de la façade.

Saint-Romans lès Melle était le siège d’une baronnie. On voit encore, aux contreforts de la façade, des écussons aux armes de Jean de Poix, seigneur de Saint Romans (1559), et de sa fille Jeanne.

L’église a été classée parmi les Monuments historiques en 1977.

 

eglize La petite église de St Romans lès Melle est nichée dans un vallon, entourée de verdure, alors que le bourg est installé sur la hauteur. Le nom de la commune voisine, Mazières (=ruines) sur Béronne, est évocateur : un site gallo-romain existe à proximité.

 

L’édifice, sans doute pour s’adapter au terrain, n’est pas orienté comme l’étaient la plupart des églises médiévales. Son chevet, où se trouvait jadis le cimetière, est au sud.
Source : théodolithe au 1/100 dessiné par Me Lambert – COPY : c Inventaire général, ADAGP, 2000

 

L’église, mentionnée pour la première fois au début du 12e siècle et relevant de l’abbaye Saint-Cyprien de Poitiers, a probablement été reconstruite au cours du 12e siècle, date de deux inscriptions de la façade.

On remarquera, à l’extérieur, l’austérité du chevet aux trois baies sans décor et les baies de la nef, dont le linteau monolithique est gravé de faux claveaux. Ce dernier détail semblerait indiquer que les murs latéraux appartiennent à la construction du 11e/12e siècle.

 

Au milieu du 15e siècle, après la fin de la guerre de Cent Ans, s’ouvrent de nombreux chantiers de reconstruction ou de réaménagement. De cette époque datent la massive tour carrée, située au-dessus de la travée du choeur, l’escalier en vis qui y donne accès et une baie de l’élévation latérale gauche.

 

Au linteau de la porte de la tourelle, une croix entre trois coquilles fait référence au grand pélerinage médiéval à Saint-Jacques de Compostelle dont l’une des principales routes, qui drainait des foules considérables, traversait le Mellois.

 

Saint-Romans lès Melle était le siège d’une baronnie. On voit encore, aux contreforts de la façade, des écussons aux armes de Jean de Poix, seigneur de Saint Romans (1559), et de sa fille Jeanne.

 

La voûte en cul-de-four de l’abside est médiévale et la grande baie du choeur date de 1751.